Quand faire masser son animal ?

Ce que l'on peut affirmer c'est qu'il n'y a pas de mauvais moment pour apporter confort et bien être à nos animaux.

Mais pour vous permettre de mieux savoir quand faire appel à un masseur, voilà une liste (non exhaustive) qui vous permettra d'identifier les moments propices : 

- Cheval tendu, stressé, nerveux ou anxieux

- Cheval ayant tendance à tiquer/sujet aux coliques, aux ulcères...

- Cheval souffrant d'arthrose

- Cheval qui ne se tient pas droit/carré

- Cheval distant, montrant des craintes au toucher, n'aimant pas le contact, manquant de confiance

- Cheval courbaturé ou fatigué après un gros effort (randonnée, compétition...)

- Cheval ayant vécu un gros stress, un traumatisme, une peur violente

- Cheval présentant des tensions/des contractures

- Cheval qui reprend le travail après une immobilisation ou une période de repos

- Cheval souffrant de pathologies chronique 

Vous qui connaissez si bien vos animaux, voilà quelques signes à repérer : 

Il est irrégulier/dissymétrique dans le travail 

Il a des difficultés à s'incurver, se mettre en main, galoper à main droite ou gauche

Il est raide ou réticent au travail

Il a du mal à allonger, sauter, ou présente des mouvements limités

Il a une foulée irrégulière

Il réagit fort (gène, agressivité) lorsqu'on le selle, le sangle, lui met le filet

Il se rebloque de la même façon au fil du temps, récurrence des problématiques physiques ou mentales

ATTENTION ! Dans nombres des cas précédemment cités, le masseur n'interviendra qu'après avoir eu l'accord du vétérinaire, car les soins de confort et de bien être ne remplace EN AUCUN CAS les soins de première intention (Véto, ostéo, MF).